27 juin 1880

Au grès de la fin du décroutage de la chambre nord on a trouvé un indice pour dater approximativement la maison :

un petit mot laissé sur un morceau de parquet dissimulé dans un trou de banche

Donc certains plâtres datent de 1880, par déduction, la maison doit être un peu plus ancienne.

Elle fêtera donc au moins ses 132 ans à la fin du mois.

Publié dans La maison, Uncategorized | 1 commentaire

C’est pas encore ça, mais ça va mieux !

Ça y est, on a reçu le bout de plan de travail qui nous manquait, et ce en moins de 4 semaines. Du coup, adieu le record du monde, quoi que …

L’installation de la cuisine a donc repris,  jusqu’à la mise en place de la crédence en acryle. Pas de soucis particulier avec les découpes, mais la scie cloche a été fatale à une des crédences qui s’est fendue sur un bonne partie de sa longueur. Retour à la case commande, cette fois-ci pour un morceau de crédence. Autant dire qu’on est pas près de l’avoir.

Mais positivons, notre nouvelle cuisine est utilisable !

L’entrée continue sa mutation. Le mur sud est maintenant complètement décroûté, quasiment un an après les premiers coups de perfo.

Le décroutage a laissé apparaitre deux conduits de cheminée. L’un des deux a été fermé par un simple bloc de béton cellulaire et  sera prochainement rempli de vermiculite. Quant à l’autre, l’opération était plus délicate. Il a fallut suivre le tracé de l’ancien conduit et le monter sur les 2 étages, mais toujours en béton cellulaire et rempli de vermiculite : ça a juste été beaucoup plus long  !

Le mur du fond a aussi eu droit à son décroutage de printemps. Et là contrairement à ses petits camarades, pas de pisé, pas de briques, mais des galets ! Malheureusement ce mur va être isolé par l’intérieur, il n’y aura donc pas de mur en galet apparent.

Après, qui dit démolition, dit déchetterie …

Publié dans cuisine, Destruction, Enduit chaux, Entrée | 1 commentaire

Là, ça veut vraiment pas !

Ce nouveau post devait présenter le poêle en service et la cuisine en place, mais vu la tournure des évènements,  un post intermédiaire s’impose.

Commençons par le poêle : le chevêtre a été réalisé, et le poêle et le conduit sont en place, donc de ce côté là, ça va mieux !

Concernant la cuisine … là ça se complique un peu. Lors du précédent épisode, il manquait quelques centimètres au plan de travail. La grande enseigne en a recommandé un  à la bonne dimension. Il a fallut attendre 4 semaines avant la livraison, et là … un seul des deux morceaux du plan (plan en « L », donc en deux morceaux) est arrivé … l’autre est à ce jour perdu corps et bien. Il va donc falloir attendre à nouveau 4 semaines pour ce bout de plan, ce qui porte à 16 semaines le temps d’attente ! Ce qui ne doit pas être très loin du record du monde !

De notre côté, les travaux continuent dans l’entrée, avec :

  • Terre/paille/Chaux suivi d’un corps d’enduit dans l’entrée (mur sud). Pour l’instant seule une partie du mur a été redressée, mais ça avance !
  •  Chaux/chanvre (je pense qu’une fidèle lectrice va s’étouffer) sur le mur ouest (en parpaing). Cet enduit fibré nous a permis d’avoir une épaisseur plus importante afin d’avoir une légère correction thermique, et de passer les gaines électriques. Au programme
      • Mise en place d’un cadre autour de la porte
      • application d’un gobetis battard (chaux/ciment)
      • bétonnières !!
      • application d’une première couche.


Publié dans cuisine, Entrée, isolation | 4 commentaires

Quand ça veut pas, ça veut pas !

Malheureusement, il y a des WE comme ça …

Commençons par la cuisine :

  • les tomettes de la cuisine ont été imperméabilisées. Les différentes opérations qu’on leur a fait subir (nettoyage à l’oxydrine, ponçage etc) les avaient ramenées à leur état initial, à savoir poreuses …  ce qui est un peu gênant au quotidien ! Pour les imperméabiliser, on a utilisé la méthode « Monique », à savoir plusieurs applications de mélanges huile de lin/essence de térébenthine avec des dilutions différentes. Au bout de neuf couches on s’est arrêté, mais elles continuaient à absorber les mélanges !
  • une fois le sol prêt, le montage des meubles de la cuisine a débuté … et c’est là que ça a commencé à se gâter. Tous les meubles sont bien là, les façades et le plan de travail aussi, mais malheureusement, ce dernier n’a pas la bonne dimension … il manque un peu moins de 10 cm … à moins d’accepter que le dernier meuble dépasse du plan de travail :-). Maintenant, on attend le retour de la grande enseigne chez qui on a acheté la cuisine (et qui accessoirement, nous a calculé la longueur du plan de travail).

Ensuite, le salon :

  • La mise en place des plinthes s’est déroulée sans trop d’encombres, malgré un angle sortant avec deux murs tout sauf perpendiculaires et verticaux. Bon soyons honnêtes, la découpe a été laborieuse, mais le gros plus des carreaux de ciment, c’est que ça se travaille très bien à la meuleuse.
  • une fois les plinthes en place, l’installation du poêle a ensuite commencé … et là, de fut le « drame » : une poutre nous empêche de passer le conduit jusqu’à l’étage. Donc pour l’instant le poêle trône dans le salon, mais le conduit ne passe pas le plancher du premier ! La présence de cette poutre ne remet pas en cause l’installation du poêle, mais elle entraîne la réalisation d’un chevêtre (prévue pour le WE prochain) pour faire de la place au conduit.

Il ne reste plus qu’à espérer que les WE se suivent, et ne se ressemblent pas !

Publié dans Carreau ciment, cuisine, tomettes | 3 commentaires

Ca y est, c’est (presque) l’hiver

Ca y est !! Depuis le 19 novembre, nous goûtons aux joies d’une maison chauffée.

Le 18, le compteur a été installé, et depuis le 19 la chaudière est en route. Malgré, les ré-agencements (suppression de cloison, suppression de radiateurs …), la chaleur est correctement répartie. Il faudra maintenant regarder la facture de gaz, mais pour l’instant, c’est encore un peu tôt.

Et depuis, nous avons continué nos travaux :

  • Enduit de finition dans la cuisine … et dans une partie du salon.
  • Agrandissement de la marche de la cuisine
  • Réception des tomettes de l’entrée
  • Un peu d’élagage
L’enduit de finition se « répand » sur les autres murs de la cuisine. On avait commencé par le mur Sud, on s’en est pris aux deux autres murs.
Sur la photo, on voit bien la différence de séchage entre les deux murs. La teinte s’uniformise une fois les enduits secs.
Ce fut ensuite le tour du salon. Le mur Sud a été enduit afin de pouvoir mettre en place le poêle à bois qu’on a commandé, et qui devrait être installé courant janvier.
Les briques ont été jointoyées :
Bon, sur la photo, seule une partie est jointoyée, mais rassurez-vous, on a tout fait !
La marche qui permet de passer de la cuisine à la partie nord de la maison a été agrandie pour permettre un passage aisé des personnes verticalement avantagées … les grands.
Comme ça, ça ne paie pas de mine, mais il s’agit sûrement de la seule zone où l’on trouve une dalle de plus de 20 cm sous la chape … autant dire que cet agrandissement quasi anodin a engendré pas mal de boulot, et surtout énormément de poussière !
Il faut encore traiter les tomettes, mais la pièce pourra accueillir prochainement la cuisine, que l’on devrait recevoir début janvier.
En prévision d’un des prochains chantiers, on a recu les tomettes qui recouvriront l’entrée, et la future salle de bain du bas (qui se trouvera dans le prolongement de l’entrée). et en attendant leur pose , il a fallut les réceptionner, et surtout « éclater » les deux palettes afin de :
    • ne pas les laisser dans la rue. Vu le poids le livreur n’a pas voulu amorcer la descente avec le transpalette, de peur de ne pas pouvoir la maîtriser …
    • et ne pas les stocker à l’extérieur par crainte du gel
La photo ne permet pas de bien se rendre du poids de ses deux palettes : 1,5 tonne !!
Le contenu des deux palettes est maintenant entreposé dans … la cave. Ce n’était pas le plus près ni le plus simple, mais au moins il y avait de la place.
Enfin, concernant l’extérieur, les deux tilleuls, ainsi que les pruniers ont eu droit à leur coupe d’hiver !
Cette taille nous permet de faire rentrer plus de lumière dans la maison … enfin quand il y a du soleil !
Publié dans cuisine, Destruction, Enduit chaux, Entrée, extérieur, tomettes | 1 commentaire

C’est bientôt l’hiver … mais pour l’instant, profitons de l’été indien !

Au programe de ces dernières semaines  (ce n’est pas parce qu’on ne poste pas qu’on ne bosse pas … et ce n’est pas l’inverse non plus !) :

  • isolation temporaire des combles,
  • mise en place du tableau électrique définitif,
  • reprise de l’entrée de la cuisine,
  • installation de la chaudière,
  • réparation de la marche extérieure,
  • enduit de finition dans la cuisine … sur un enduit qui en était déjà un …

Sur un site de petites annonces gratuites, on a trouvé un surplus de chantier : des panneaux laine de lin. Ça nous a permis d’isoler rapidement une partie de nos combles (la moitié ouest), avant de vraiment traiter l’isolation … atelier prévu, mais non encore planifié … d’autant que le mode d’isolation n’est pas encore complètement défini (vrac, panneau ou rouleau).

Pour le tableau électrique, tout a commencé par l’enduit du mur derrière.

Pour cela on a utilisé notre « réserve » … depuis maintenant plusieurs semaines, on a deux poubelles plastiques dans lesquelles on conserve, sous un filet d’eau, de l’enduit à la chaux aérienne.

Une fois le mur préparé, on a mis le tableau et passé les différentes (innombrables ?) gaines.

heureusement que la maison n’est pas plus grande !!!

 Il nous reste encore quelques gaines à tirer, mais le gros est fait. Avec le recul, ce qui est dommage, c’est qu’on n’ait pas noté la longueur des gaines tirés dans la maison … On est loin des 200m initiaux (100m de gaine de 20, et 100m de 16), qui nous semblaient presque trop long quand on les a achetés.

L’entrée de la cuisine a eu droit elle aussi à son petit « lifting ». Il était prévu de rehausser (faire rehausser pour être précis) le passage, dont la hauteur ne permet pas à tout le monde de passer la tête haute … mais vu le travail nécessaire, on va s’orienter vers une modification du sol … pour qu’il soit plus bas.

On s’est donc contenté de ré enduire les côtés du passage.

Autre chose, et pas des moindres : le chauffage !

Mais là, on laisse faire des gens qui savent faire. La chaudière (une chaudière gaz), est installée en face de l’emplacement de l’ancienne  (ceux qui ont du mal à se rendre compte peuvent toujours passer un WE pour nous filer un coup de main) … Le « en face » n’a l’air de rien comme ça, mais ça veut dire amener l’eau chaude (froide pour l’instant) jusqu’au circuit existant avec un diamètre identique …

  
    

Il reste toujours le problème de l’entrée, dans laquelle il n’y a plus de radiateur … ceci étant, on ne peut rien dire, c’est nous qui les avons enlevés !

Pour cet hiver, ça sera un radiateur de récup (déjà présent dans l’entrée avant le début des travaux), posé « vite fait » dans l’entrée.

Bon maintenant que la chaudière est au mur, il faut la raccorder au gaz … échéance prévu pour l’instant : 18 novembre.

Depuis quelques semaines, la marche de l’entrée côté terrain a basculé dans le vide … le gros bloc de pierre ne tenait que par le mortier qui le scellait avec les autres pierres. Et depuis le WE où on a cassé la dalle de l’entrée, le mortier a cédé. Il a donc fallu, la remettre en place (sur un socle en brique cette fois ci). Vu le poids de la pierre, on a eu besoin d’aide.

Comme on est un peu têtu et qu’il ne nous reste plus grand chose à faire :-), on s’est lancé aussi dans un nouveau chantier : appliquer un enduit fin dans la cuisine, et jointoyer nos briques … un sacré programme !

Maintenant, l’enduit sèche et s’éclaircit petit à petit …

Publié dans Electricité, Enduit chaux, Entrée, isolation, Plomberie, Uncategorized | 2 commentaires

L’entrée … toujours

Après le super « teaser » du dernier post, voici enfin les photos de ce WE.

Et cette fois-ci, pour changer, l’enduit de la buanderie est un enduit à la chaux aérienne. Le gros avantage étant (en plus d’une meilleur perspiration) qu’on a fait tourner la bétonnière le samedi, et stocker de l’enduit dans des poubelles pour l’utiliser le dimanche !

Il nous reste d’ailleurs deux poubelles pleines, qu’on utilisera plus tard.

Pour revenir au mur, enduire la future buanderie nous a pris une journée, le dimanche, on a enduit vers la fenêtre et préparé (au terre paille chaux) le reste du mur.

Maintenant, ça y est la buanderie est prête à accueillir la chaudière …

Pour ceux qui s’inquiètent (ou se posent juste la question), l’espace laissée libre par la petite fenêtre en haut du mur est maintenant « comblé » avec un morceau de laine de bois. Ce n’est pas définitif, mais ça coupe le courant d’air !

Publié dans Enduit chaux, Entrée | Laisser un commentaire