Nouvel épisode du feuilleton tomettes

Les deux derniers WE ont été principalement consacrés à la remise en état du sol de la cuisine … en bref, on s’est occupé des tomettes !

Le premier WE  : ponçage de celles qu’on avait retiré. Si vous vous souvenez de l’épisode précédent, ce sont celles qu’on avait frotté et fait trempé avec de l’acide. On les a donc poncé d’abord à la ponceuse vibrante (pas super efficace), puis à la ponceuse à bande (plus efficace). Ce « pilling » nivelle une partie des aspérités, sans devenir comme neuve, ça les rajeunit. Et comme il est question de pas loin de 100 pièces, que c’est un peu long, qu’il a pas mal plu … on n’a pu tout faire en un WE !

Le seconde WE (de trois jours celui là) a été un peu plus « spectaculaire ». On a fini le ponçage des tomettes « volantes »,  attaqué celui de celles restées en place, et posé nos tomettes volantes !

Comme il n’y en a pas 2 identiques, on les a posées « à l’avancée ». En effet elles diffèrent par leur taille, leur épaisseur  (entre 1 et 4 cm) … leur forme (elles ressemblent toujours à un carré, mais certaines plus que d’autres).

La pose « à l’avancée » consiste à faire un chape, et à les sceller dedans, pour pouvoir gérer cette diversité. Pour permettre à notre sol de continuer à respirer, la chape doit être une chape de chaux (NHL5 en l’occurrence).

Il a donc fallu :

  • s’approvisionner. On a acheté 2 sac de chaux NHL5 (encore plus dur à trouver que de les autres chaux, c’est dire), en se disant qu’on aurait sûrement un sac de marge … en fait, on a quand même attaqué le 2ième. Pour le sable, on a encore pas mal de reste (4,5 big bag). Avant de commencer, on se demandait s’il fallait sortir la bétonnière pour les petits bouts de dalle qu’on avait à faire … au final : 6 bétonnières !!
  • mouiller les tomettes, et le sol. Elles ont trempé plusieurs jours.
  • poser tout ça ! Une première fois à blanc, et une deuxième fois avec la chape

La pose n’est pas si simple que ça, il faut tout de suite ranger le niveau à bulle, sous peine de devenir fou. Mais au final, on aura certainement du mal à reconnaître les zones « restaurées » et celles d’origine, vu qu’aucune des deux n’est parfaitement plane.
Sinon, point positif, les découpes se font assez bien à la meule avec un disque diamant.

Il nous reste encore du travail (ponçage de toute la pièce), joints, imperméabilisation … mais ca a bien avancé, et il n’y a plus trou dans le sol de la cuisine.

Cet article a été publié dans tomettes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Nouvel épisode du feuilleton tomettes

  1. Marianne dit :

    Vous avez drôlement bien bossé … étiez-vous fans de puzzle dans votre enfance, tous les deux ?
    Bises !

  2. Lise dit :

    Wahou! vous m’épatez. On avait plus de nouvelles et là d’un coup, une salle de bain qui se termine, un sol qui prend forme, c’est super beau ce que vous faites. Allez encore deux jours et c’est le week-end, courage!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s